La voiture reste le moyen de transport numéro un pour accompagner les enfants à l'école

Il y a 1 semaine 17

La voiture (31%) devance la marche à pied (28%) et le car scolaire (18%) parmi les principaux modes de déplacement pour se rendre à l'école, ce qui représente plus de 26 millions de trajets au quotidien.

Comment les petits Français se rendent-ils à l'école? A l’occasion de la Semaine européenne de la mobilité, qui démarre demain, jeudi 16, jusqu'au 22 septembre, l'éco-entreprise Eco CO2 dévoile les résultats de son deuxième baromètre réalisé par l’Institut Ifop* sur ce déplacement qui représente plus de 26 millions de trajets au quotidien en période scolaire, si on tient compte des 12 millions d'élèves qui fréquentent les écoles, collèges et lycées de notre pays et le million d'enseignants et personnels de l'éducation nationale.

La voiture, moyen de transport privilégié

"La voiture individuelle reste le mode de transport privilégié (31% des sondés), même si la marche à pied progresse (28%, soit + 3% par rapport à 2020)", souligne cette étude, insistant sur les "courtes distances séparant l’établissement scolaire du domicile".

Pour 39% des sondés, l'établissement scolaire est situé à moins de 2 km du domicile, pour 25%, cette distance est comprise entre 2 et 5 km. Dernier chiffre intéressant sur ces déplacements: 60% des parents indiquent ainsi que leur enfant met moins de 15 minutes pour se rendre à son établissement scolaire.

Regain de confiance pour les transports collectifs

Parmi les parents qui conduisent leur enfant à l’école 26 % déclarent faire un trajet exclusif pour le déplacement scolaire et 17% faire un détour par rapport à leur itinéraire domicile-travail.

"Conséquence possible d’une montée en en puissance de la vaccination, on note une reprise de confiance envers les transports collectifs par rapport à l’année dernière puisque les parents encouragent moins les enfants à recourir au transport individuel", analyse l'enquête.

Besoin de sécurité à vélo

Après la voiture et la marche à pied, on retrouve la car scolaire (18%) et le bus (15%). Le vélo (2%) et le covoiturage (1%) sont clairement délaissés, alors que 55% des parents se disent "prêts à privilégier la mobilité active", et 65% chez ceux qui résident à moins de 2 km de l'établissement scolaire.

"Alors que la sécurité constitue le premier critère d’arbitrage entre les différents modes de transport, 59% des parents citent comme principal frein à l’utilisation des mobilités actives leur dangerosité supposée", note l'étude, qui pointe le désir d'une majorité des sondés de voir les pouvoirs publics "faciliter l’utilisation des mobilités actives en aménageant les pistes cyclables ou la piétonisation de certains quartiers".

*Sondage IFOP menée du 15 au 22 juillet 2021 auprès d’un échantillon de 1003 parents ayant au moins un enfant scolarisé à l’école, au collège ou au lycée. Echantillon représentatif de la population française.

Lire la Suite de l'Article