La pénurie de lithium guette la voiture électrique

Il y a 1 semaine 26

En pleine période de croissance, la voiture électrique va-t-elle tomber en panne de lithium ? La question se pose après que certaines grandes entreprises du monde de la tech aient discrètement confirmé un problème d'approvisionnement. Selon nos informations, le géant japonais Nikon aurait en effet annoncé à certains de ses partenaires professionnels qu'il n'y a plus assez de lithium pour pouvoir confirmer les livraisons de futurs produits. Ceux déjà en stock seront livrés, mais ensuite, ce pourrait être le grand flou.

Un phénomène qui n'épargnera pas l'automobile, déjà empêtrée dans des problèmes d'approvisionnement en semi-conducteurs. La forte hausse des ventes de voitures électriques et l'augmentation de l'offre met une énorme tension sur le marché du LCE ("lithium carbonate équivalent", la valeur utilisée pour les échanges de lithium au niveau mondial) qui atteint des sommets : 22 000 dollars la tonne en Chine. Nous tutoyons les records de 2018.

Surtout, selon les analystes, le problème du déficit de lithium se poserait assez rapidement. La demande en LCE devrait croître d'environ 26 % pour atteindre les 450 000 tonnes, dépassant l'offre mondiale de plus de 10 000 tonnes. Ceci dans un contexte où la croissance des véhicules électriques est à certains endroits à trois chiffres. Ces deux paramètres ne sont évidemment pas compatibles et vont se telescoper.

Le nouvel or noir est donc déjà au centre de tensions sur les marchés. "Actuellement, c'est très simple : le marché est tellement tendu que les acteurs se battent férocement pour tenter de sécuriser le moindre petit stock de lithium" explique un trader spécialisé basé à Genève.

La marge de manoeuvre des constructeurs

Ce contexte encourage encore un peu plus les constructeurs à investir dans la recherche pour se passer de ces métaux dont l'extraction et la production constituent un quasi monopole de la Chine et de l'Australie. Si certains essaient effectivement de se passer du cobalt, c'est nettement plus compliqué pour le lithium.

Se pose alors inévitablement la question du recyclage des batteries pour récupérer le lithium. Récemment, le PDG de Volkswagen s'est illustré en annonçant une stratégie de mainmise sur ses batteries pour récupérer les précieux métaux en bout de chaîne.

Mais "recyclable" ne veut pas forcément dire "recyclé". On le sait pour les emballages et le tri sélectif, mais c'est encore plus vrai pour le lithium. C'est même très rarement le cas puisqu'au niveau mondial, à peine moins de 5 % des batteries au lithium sont recyclées ! La raison est simple : c'est plus économique de l'extraire plutôt que de le recycler. Toutefois, avec un prix à la tonne qui ne cesse de monter, les constructeurs mais aussi les acteurs privés spécialisés n'auront tôt ou tard d'autre choix que de mettre le paquet sur le recyclage, en particulier lorsque les premiers cycles de véhicules reviendront en fin de vie. Et c'est d'ailleurs déjà le cas !

En attendant, les concessionnaires devront composer avec des délais de livraison incertains et à rallonge....

Lire la Suite de l'Article