L’Autopilot Tesla réduirait l’attention des conducteurs

Il y a 1 semaine 29

Ce n’est pas vraiment une surprise : les utilisateurs de Tesla ont tendance à être moins attentifs lorsqu’ils activent l’Autopilot. Leur regard serait davantage détourné qu’en conduite manuelle, selon une étude du l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT).

Qui n’a jamais relâché son attention après avoir activé un outil d’aide à la conduite ? Des assistances toujours plus évoluées équipent les véhicules récents, les Tesla en tête avec leur Autopilot particulièrement abouti. Un système vanté comme plus sécuritaire par les constructeurs. Selon Tesla, il y aurait 10 fois moins de risques d’être impliqué dans un accident lorsque l’Autopilot est activé que sur un véhicule lambda. La technologie est toutefois loin d’être infaillible. Plusieurs accidents, certains mortels, ont ainsi touché des Tesla sous pilotage semi-automatique.

Le dispositif s’est systématiquement retrouvé au centre des enquêtes. Il subit aujourd’hui une nouvelle charge, à travers une étude de l’Institut de technologie du Massachusetts (MIT). Celui-ci estime en effet que l’Autopilot réduit drastiquement l’attention des conducteurs. Pour établir cette conclusion, elle a filmé le comportement de propriétaires de Model S et X et enregistré les données de leurs véhicules sur près de 500 000 miles (805 000 km).

« Les regards hors route étaient plus longs avec Autopilot actif que sans » explique le MIT, les conducteurs étant distraits vers des « domaines non liés à la conduite ». 22 % des coups d’œils en dehors de la route ont même dépassé 2 secondes. Un délai court mais suffisant pour parcourir à l’aveugle une distance de 78 m à 130 km/h. L’étude note que la tendance s’inverse dès le désengagement de l’outil. Les automobilistes redeviennent naturellement plus attentifs en conduite manuelle. Pour l’institut, ces observations pourront être utiles aux constructeurs souhaitant améliorer la sécurité de leurs systèmes d’assistance à la conduite.

Lire la Suite de l'Article